Skip navigation Scroll to top
Scroll to top

LGT s’engage en faveur de l'objectif zéro émission nette à l'horizon 2030

LGT entend réduire à zéro les émissions nettes générées par son activité opérationnelle et ses investissements à l'horizon 2030. Par cette démarche, elle témoigne une nouvelle fois de son engagement à l'égard de l’accord de Paris sur le climat et de son aspiration à un secteur financier durable.

L'engagement de LGT à zéro émission nette à l'horizon 2030 implique les aspects suivants:

  • Exploitation de LGT
  • Investissements de LGT
  • Un reporting transparent
  • LGT est déjà parvenue aux résultats suivants
  • Affiliations pour un secteur financier climatiquement neutre

Pour parvenir à zéro émission nette inhérente à son activité opérationnelle, LGT s'est fixé les objectifs ambitieux suivants à l'horizon 2025:

  • -20% d'émissions de CO2/EPT d'ici 2025 (année de référence 2017)
  • -30% de consommation d'énergie/EPT d'ici 2025 (année de référence 2017)
  • -30% de consommation de papier/EPT d'ici 2025 (année de référence 2017)
  • 100% d'énergies renouvelables dans tout le groupe

LGT prévoit d'atteindre ces différents objectifs au moyen d'une sensibilisation de ses collaborateurs, d'une réduction de la consommation, d'un accroissement de l'efficience et d’une substitution par des solutions plus écologiques. À l'horizon 2030, les émissions inhérentes à l'activité opérationnelle doivent être réduites autant que possible, de sorte que seules les émissions inévitables, telles que les visites impératives chez les clients, le chauffage en hiver et l'électricité du centre de calcul, doivent être neutralisées. En matière de réduction du CO2 et de consommation des ressources, LGT maintiendra résolument le cap de la réduction entre 2025 et 2030. Dès 2025, une première partie des émissions de CO2 inhérentes à son activité opérationnelle pourra être retirée de l'atmosphère par le biais de mesures d'élimination du dioxyde de carbone (EDC). Les émissions restantes continueront d’être compensées. En 2030, toutes les émissions inévitables seront éliminées de l'atmosphère par des mesures EDC.

Côté investissements, LGT se donne pour objectif de réduire au maximum le bilan CO2 de ses propres investissements d'ici 2030. Par ailleurs, LGT entendu diminuer les émissions de CO2 des investissements influençables, c'est-à-dire gérés directement, des portefeuilles de sa clientèle. 

LGT procédera à la définition de ses objectifs détaillés d'ici à 2025, en s'appuyant sur les possibilités propres, les données de meilleure qualité et les nouvelles technologies.

À l'aide de mesures d'élimination du dioxyde de carbone, LGT neutralisera les émissions ne pouvant être réduites. Pour ce faire, elle s'intéresse à des solutions EDC techniques et biologiques dans le cadre de son activité de Private Banking.

Pour parvenir à ces objectifs, LGT se doit de disposer d'une grande qualité des données et de rapports transparents. La voie de l'objectif zéro émission nette est surveillée et adaptée tous les trois ans. À cette fin, LGT améliore en continu la qualité de ses données, dont elle élargit la base. Dès aujourd'hui, LGT applique des normes de reporting valables à l'échelle mondiale et locale, même lorsqu’elle n'y est pas tenue.

Cet engagement volontaire à l’égard des partenariats et normes suivantes concourt à son reporting transparent. 

LGT adhère au "Partnership for Carbon Accounting Financials" (PCAF). Dans ce cadre, elle développe, aux côtés d'autres instituts financiers, des normes uniformes d'établissements des rapports pour le recensement des émissions de CO2 côté investissements. 

LGT s’est engagée à publier pour la première fois en 2022 un rapport suivant les normes de la "Task Force on Climate-related Financial Disclosures" (TCFD) pour l’exercice 2021. Les risques climatiques des investissements, en particulier, y seront recensés et pilotés activement. 

LGT est signataire des Principles for Responsible Banking (PRB) des Nations Unies. Cette initiative promeut l'harmonisation des normes de durabilité et donne lieu à des projets communs de renforcement et de développement d'institutions financières durables. Pour la première fois, LGT fera part de ses progrès dans le domaine des investissements durables en mai 2022. Dans ce cadre, elle effectuera une analyse d'impact visant à identifier les activités et les objectifs caractérisés par un haut niveau d’efficacité. 

LGT est membre fondateur de la Net-Zero Banking Alliance (NZBA) des Nations Unies. Dans le cadre de cette initiative fondée en 2021, les membres s'engagent à zéro émission nette à l'horizon 2050. La NZBA vise à éviter les secteurs intenses en carbone et nocifs pour le climat dans les portefeuilles d’investissement. Par le biais d'objectifs concrets et de rapports réguliers, elle dote les banques des conditions cadres nécessaires pour accélérer leur propre transition et la décarbonisation de leurs portefeuilles de clients, tout en soutenant la mutation de l’économie réelle.

Depuis 2010, l'exploitation de LGT est climatiquement neutre. Aujourd’hui, LGT compense ses émissions au moyen d'un projet éolien (Gold Standard) déployé en Inde. 

Les collaborateurs sont sensibilisés à la durabilité et à l'investissement durable au moyen d’une formation interne proposée chez LGT. 

Le respect des principes décrits dans le code des fournisseurs, mais aussi des lois et des prescriptions sectorielles, est promu activement et contrôlé. 

Depuis 2020 et à l'échelle mondiale, LGT exclut les entreprises opérant dans le domaine de l’extraction du charbon et la production d'énergie à base de charbon. 

LGT fait partie de nombreuses instances mondiales qui endossent un rôle central dans le processus menant à un secteur financier climatiquement neutre:

  • Depuis 2021, LGT est membre fondateur de la Net-Zero Banking Alliance
  • Depuis 2020, LGT est signataire des Principles for Responsible Banking des Nations Unies
  • Depuis 2018, LGT est membre de l’Alliance of CEO Climate Leaders
  • Depuis 2012, LGT adhère aux dix principes de l’UN Global Compact, convenu entre des entreprises et les Nations Unies pour assurer une mondialisation plus sociale et écologique.

LGT est membre de diverses associations visant à rendre le secteur financier plus durable, telles que l'association suisse Swiss Sustainable Finance, le Liechtensteiner Bankenverband (association des banques du Liechtenstein) et le Verein für Umweltmanagement und Nachhaltigkeit in Finanzinstituten (association allemande pour la gestion environnementale et la durabilité dans les instituts financiers).